Biographie

Contact:

Facebook : Ruben Rodriguez Bullain

Mail: rubensalsa@hotmail.fr

Phone: +33 664800099

Ruben « el profesor » Rodriguez Bullain est né à Cuba et il a toujours baigné dans la musique par tradition familiale.

Depuis son plus jeune âge, il a participé aux concours de danse et de musique, et il a suivi des études de guitare et de danse à la Maison de la Culture de sa ville. Il a fait parti du groupe amateur TRADICUBA.

A 18 ans, il décide de suivre des études d’éducation musicale à l’Institut Supérieur Pédagogique de La Havane (Enrique José Varona). Ses années d’études lui ont permis de développer ses aptitudes de danseur en suivant des cours d’expression corporelle, danse folklorique ainsi que des cours de direction de chorale, percussion mineure, chant et guitare.

Il étudie aussi les bases pédagogiques et la méthodologie liées aux différents âges des élèves.

En 1998, diplôme en main, il commence à travailler comme professeur d’ éducation musicale avec des enfants dans sa ville d’origine La Havane. Avant même la fin ses études, il travaille déjà comme danseur et chanteur au sein de formations professionnelles comme RAICES CUBANAS, SENSACION HABANERA ou encore ASES DEL CARIBE.

Ruben est invité avec le groupe ASES DEL CARIBE au Cuba Disco 98, l’équivalent des Grammy Awards à Cuba, et il se produit sur scène avec d’autres artistes de renommée internationale, tels que Compay Segundo, Beatriz Marquez ou encore Manolito Simonet y su Trabuco.

En 1999, il enregistre son premier album « No Me Tires » avec un goût prononcé vers le son salsa.

Depuis l’année 2000, Ruben réside à Nantes en France et son influence a été essentielle au développement de la culture cubaine (musique, danse, coutumes) dans la région.

Il commence à travailler comme professeur de salsa pour des associations de l’agglomération et chante au sein du groupe EL CAMINO avec lequel il lance un vrai esprit de partage autour de la musique et de la danse cubaines, les salles les plus importantes de Nantes lui ouvrent leurs portes : Panonique, l’Olympique, la Trocardière, la Cité des Congrés.

Mais c’est sans doute au bar le CUBA CUBA, -point de rencontres par excellence de la communauté salsera nantaise, à l’étage de l’ancien Café du Commerce, que Ruben se fait connaître de tous comme animateur, des cours et concerts très chauds sont alors au rendez-vous.

En tant que premier Cubain enseignant la salsa à Nantes dans cet endroit, « el profesor » est à l’origine de la formation de quelques élèves qui deviendront eux-mêmes profs de salsa plus tard par ses conseils, en prenant parfois des styles complètement différents les uns des autres et qui vont, à leur tour, former d’autres enseignants, agrandissant ainsi la communauté salsera de Loire Atlantique.

En 2002, il sort son deuxième album « No Pares en el Camino » dans lequel il arrive enfin à enregistrer ses propres titres en partenariat avec Pascal Guyon, à l’époque, pianiste del CAMINO.

Entre fin 2002 et septembre 2003, Ruben décide de s’installer à Tours, il travaille comme professeur au sein des associations comme Leo Lagrange, Salsa Rica ou Ritmo Latino, il fait aussi partie du groupe de musique cubaine SONDELSON avec lequel il se produit dans la région Centre.

Fin 2003, Ruben répond à l’appel de ses copains de Nantes, il décide d’y revenir et d’y continuer son travail avec son orchestre CANDELA MI SON.

Leader de cette formation comme chanteur depuis 2001, il s’est produit dans des grands festivals en France et il enregistre en 2005 son premier album autoproduit intitulé « Tomame » pour lequel Ruben est auteur-compositeur de plusieurs titres.

CANDELA conquit un peu plus de public en jouant dans des événements tel que La Baule Jazz Festival, Les Renc’arts de Pornichet, Les vendredis du Dellec, Tissé Métisse à Nantes, Cuba Hoy à Toulouse, L’Olympic à Nantes, au Festival international de Salsa de Besançon, aux Nocturnes de St-Brieuc, à Tempo Latino de Vic Fezensac, Aqui Cuba, Calle Latina, ou encore Latin’O’ssghor.

Ruben a, chaque fois, mis en relation les danseurs avec la musique faite sur scène, notamment en essayant de les rapprocher le plus possible de l’évolution de la salsa (timba cubaine oblige).

En Juin 2009 sort le second album de CANDELA MI SON intitulé « Soy Como Soy » suivi d’une tournée dans toute la France sur de très beaux festivals en 2010 : Parfums de Caraïbes à Nantes, Festival de Rablay à Rablay sur Layon ou encore Art Jazz Festival à Plouescat dans le Finistère.

En mars 2009 et 2010, Ruben se produit également sur l’Île de la Réunion pour montrer la différence essentielle entre la salsa cubaine et la salsa nommée « porto », et pour cela, il réalise des concerts éducatifs et des stages de danse au sein de l’ASPTT de Saint-Denis. Il passe également à la télévision et dans des radios locales.

Lors de l’été 2009, le Conservatoire à rayonnement départemental musique et danse de Saint-Nazaire fait appel au savoir-faire de « el profesor » pour la formation des élèves de l’école de danse avec présentation de danses latines en public à l’occasion de l’arrivée d’une délégation d’artistes cubains venue dans le cadre d’un programme d’échanges avec la ville de Cienfuegos à Cuba.

Aussi, dans le but de bien former et faire comprendre sa culture aux élèves de France, Ruben développe depuis 2008 le programme CUBA DANZA, une expérience riche en découvertes de la danse et des coutumes sur l’île de Cuba. Les élèves partent pour Cuba et partagent les fêtes et la vie des familles cubaines. Malgré la situation économique de Cuba, les élèves reviennent en France avec une vision plus réelle de la salsa cubaine et de la vraie valeur humaine de cette culture, loin des shows et des paillettes des salles de France.

Aujourd’hui, « el profesor » continue de travailler dans la convivialité (une grande partie de ses élèves sont devenus des copains), du lundi au jeudi entre Nantes, Saint-Nazaire et Pornichet. Il organise également des concerts le week end avec l’une ou l’autre de ses deux formations MAS BAJO et FALTAN CUATRO. Cette formation musicale est un groupe de musique traditionnelle cubaine, composé à 80% de Cubains et qui travaille essentiellement avec des instruments acoustiques autochtones de l’île de Cuba.

Chaque soir de travail pour Ruben est un voyage dans sa terre d’origine et un échange enrichissant avec les cultures et traditions des régions de France.